Rajeunissement de l’Administration Publique : Rassurée par M. Bongongo, la BM boucle sa mission en annonçant d’autres projets de grande envergure en 2019

Oct 15, 2018 | Administration, JPO, PRRAP | 5 commentaires

Rajeunissement de l’Administration Publique : Rassurée par Son Excellence Michel Bongongo, la Banque Mondiale boucle sa mission en annonçant d’autres projets de grande envergure en 2019

La délégation de Banque Mondiale, « BM », a bouclé sa mission de supervision du Projet de Réforme et de Rajeunissement de l’Administration Publique, « PRRAP », en République Démocratique du Congo, le 11 octobre dernier.

C’est à l’issue d’une réunion avec le ministre d’État en charge de la Fonction Publique, Michel Bongongo, que ladite délégation conduite par le directeur pays adjoint de la BM, a mis un terme à sa mission de 8 jours à Kinshasa.

Au cours de cet entretien dont les discussions étaient globalement axées sur les différents engagements en cours du gouvernement avec le projet de réforme et de rajeunissement de l’administration, deux points importants se sont distingués des autres : La situation des JPO et la problématique de la retraite.

S’agissant de la situation des jeunes professionnels, il était question que l’État congolais s’engage à épurer les arriérés de rémunérations de ces jeunes, s’élevant à 450.000 USD. La mission a suggéré le paiement de cet arriéré pour être en ordre avec la Banque mondiale afin d’assurer la reprise totale du projet pour l’année prochaine.

De son côté, le ministre d’État a rassuré ses hôtes que tout sera mis en œuvre pour épurer ce paiement d’ici décembre 2018. S’agissant toujours de la question des JPO, la mission a remarqué un écart de traitement entre les Enarques et les jeunes professionnels. C’est ainsi que les experts de la BM ont plaidé pour une uniformisation des barèmes de traitement.

M. Bongongo a pris acte de cette revendication et a proposé que les énarques et JPO suivent une même formation, d’une année ou deux, afin qu’ils puissent à terme, accéder équitablement au même traitement. Pour y parvenir, le gouvernement a sollicité l’appui de la Banque Mondiale afin qu’elle puisse soutenir l’ouverture des succursales de l’ENA en province pour faciliter le recrutement et la formation des jeunes dans l’administration publique.

Pour ce qui est du second point à savoir, la mise à la retraite, le PRRAP ne couvre que 5 ministères pilotes, 3 régies financières et l’Institut National des Statistiques. Le gouvernement souhaite à ce sujet que l’intervention de la BM s’étende à d’autres administrations afin d’éponger les 300.000 retraités, estimés à ce jour, de l’administration publique. Une proposition accueillie avec beaucoup d’intérêt par le directeur pays de la BM, qui a annoncé que son institution compte mener l’année prochaine des projets et programmes de grandes envergures.

Pour rappel, la délégation de la Banque Mondiale était composée de Mamadou Deme, spécialiste principal en gestion Financière et chargé du projet, et Jean Mabi spécialiste principal en gouvernance, et avait pour mission principale, de superviser le PRRAP.

Source : http://7sur7.cd/

Share This