PRRAP : M. Bongongo lance les travaux de l’atelier de validation de la charte nationale d’ouverture des données publiques

Oct 23, 2018 | Administration, PRRAP | 1 commentaire

Le ministre d’État en charge de la Fonction Publique, Michel Bongongo, a donné le go lundi 22 octobre dernier, des travaux de l’atelier de validation de la charte nationale de l’ouverture des données publiques en République Démocratique du Congo.

L’objectif principal dudit atelier, est de procéder à la validation de la charte fixant les principes et modalités applicables à la publication par défaut, des données ouvertes en RDC.

C’est ainsi que cet atelier vise la présentation, l’examen, le recueil des observations et la validation de la charte nationale de l’ouverture des données publiques, dans la perspective de créer de la transparence administrative et de son appropriation par toutes les parties prenantes.

Tout en saluant la coopération RDC-Banque Mondiale dans le souci de moderniser l’administration publique, le coordonnateur du Projet de Réforme et de Rajeunissement de l’Administration Publique, « PRRAP », demeure convaincu qu’au terme de cet atelier, la qualité du texte sous examen sera davantage améliorée.

« Le choix de rendre accessibles et réutilisables les données publiques dans le cadre de la réforme de l’administration publique, implique une nouvelle vision et un comportement nouveau, porteur des valeurs liées aux promesses citoyennes », a indiqué Jean-Paul Mabaya.

Pour sa part, le ministre d’État en charge de la Fonction Publique, a fait savoir que la thématique abordée, est conforme à la vision du gouvernement, étant donné que la recherche de transparence s’inscrit dans un mouvement de réforme de l’État qui vise l’amélioration du fonctionnement des services publics et une prise en considération plus grande, de l’usager citoyen.

 

« C’est pourquoi, cet atelier est bien venu pour mettre à notre disposition, un premier texte qui permet à la fois, d’encadrer ou de formaliser l’ouverture des données publiques et de réaffirmer notre engagement dans le processus de transparence administrative entrepris par la réforme de l’administration, pour l’avènement d’un service public de qualité », a déclaré Michel Bongongo.

Après avoir pris l’engagement solennelle de faire adopter cette charte et la faire appliquer concrètement, Michel Bongongo a donné le go des travaux de cet atelier.

Prennent part à cet atelier, agents publics de l’État, membres du ban syndical, usagers du service public et acteurs de la société civile et ceux du secteur privé.

Précisions par ailleurs, que l’ouverture des données publiques, consiste à mettre à disposition de tous les citoyens sur Internet, toutes les données publiques brutes, qui ont vocation à être librement accessibles et gratuitement réutilisables, sous réserve des restrictions prévues par les dispositions légales et règlementaires en vigueur.

Pour rappel, l’atelier de validation de la charte nationale d’ouverture des données publiques s’inscrit dans le cadre des efforts visant à rendre l’administration publique plus sensible à la participation, à la dérivabilité, à la transparence et à la responsabilité sociale.

Source : http://7sur7.cd/

Share This