Son Excellence Pascal Isumbisho affronte les syndicalistes dans un échange franc !

« Promouvoir un dialogue franc entre toute l’Administration », telle est la mission que s’est fixé Pascal Isumbisho Mwapu, nouveau Ministre de la Fonction. L’homme ne veut nullement prendre une pause. A seulement trois jours de sa prise de ses fonctions, il a décidé de briser la glace et parlé franchement avec le banc syndical. Voilà pourquoi, le vendredi 2 octobre dernier, il a échangé pendant des heures avec tous les syndicats œuvrant dans l’Administration Publique.

C’est devant des centaines des syndicalistes réunis dans la salle des conférences internationales du Ministère des affaires étrangères que le Ministre de la Fonction Publique a donné, d’une manière succincte, sa politique pour une Administration efficace et compétente. Il a, avant toute chose, remercié le Chef de l’Etat pour la confiance placé à sa personne. SE Pascal ISUMBISHO Mwapu, Patron de la Fonction Publique Congolaise,  a rappelé qu’au terme de l’ordonnance numéro 15/015 du 21 mars 2015 qui fixe les attributions des Ministères, le Ministère de la Fonction Publique a, parmi ses attributions, le suivi des relations avec les syndicats et organisations professionnels de l’Administration Publique. « D’où l’importance que j’accorde à notre entretien de ce jour », a-t-il dit.

Lors de son allocution, il a salué les élections syndicales de 2013 qui ont conduit à la légitimation des représentants des agents pour la première fois après des décennies d’existence des délégués syndicaux défaits.

« Vous êtes donc aujourd’hui, de vrais interlocuteurs du Gouvernement. Mais, n’oubliez pas que vous êtes d’abord des Agents et Fonctionnaires de l’Etat et donc tenue au respect du règlement qui vous régit notamment sur la discipline à laquelle j’attache beaucoup d’importance », a-t-il expliqué à l’assistance. La présence des membres de l’Intersyndical de l’Administration Publique a réjouit le Ministre qui a promis de passer en revue avec eux, dans les jours qui viennent les différentes résolutions prises à l’issue des réunions de la commission paritaire banc-syndical gouvernement. Dans ses propos, le Patron des Ressources humaines s’est dit conscient, en tant que Professeur d’Université, de toutes les difficultés  qu’endurent les Agents de l’Etat précisément en matière de rémunération. Il a appelé à la mise en commun de toutes les intelligences pour sortir des solutions qui conviennent à la mise en œuvre de différentes résolutions en attente. Abordant la question ayant trait à la rémunération, SE Pascal ISUMBISHO a appelé tout le monde à l’apaisement et a promis de s’y atteler pour trouver des résultats escomptés.  ‘’Nous savons tous la modicité du budget de notre pays d’une part, et d’autre part la hauteur de la masse salariale payé aux agents de l’Etat qui consomme 40% du budget au titre de rémunération.  La recherche consistera à trouver des voies et moyens de mieux repartir équitablement cette enveloppe sur l’ensemble des Agents et Fonctionnaires de l’Etat’’, a-t-il poursuivit. Pour lui, la qualité de service rendu aux usagers de l’Etat devra être son Cheval de batail. Il a profité de cette occasion pour rappeler que l’administration publique a été conçue dans le monde entier comme un instrument à la disposition du gouvernement pour rendre les services de qualité à sa population. A l’en croire, C’est la colonne vertébrale de l’organisme « gouvernement ». C’est aussi la plaque tournante de toute l’action du gouvernement.

Assurance qualité, …

Le Ministre, Enseignant de son état, pense que les rémunérations doivent être la contrepartie du service rendu. Pour améliorer la qualité des services rendus, il a axé sa politique sur la formation notamment la formation initiale et la formation continue de l’Agent de l’Etat. Il a promis de s’investir personnellement entant qu’enseignant à soutenir les activités visant l’assurance qualité et la formation des Agents. Dans ce cadre, a-t-il dit, l’ENA, comme dans tous les pays du monde, demeurera l’épicentre de cette formation. « Je m’attacherai également à promouvoir et à structurer la formation continue au sein de l’AP et spécialement la formation des syndicalistes qui devront désormais atteindre le niveau des syndicats des pays civilisés et bannir l’image d’un syndicalisme où l’injure et la grossièreté constitue le mode d’expression des revendications syndicales. Je voudrai vous sensibiliser sur la nécessité de poursuivre et finaliser les élections syndicales dans les services publics restants notamment dans les régies financières et dans les provinces », a-t-il martelé.

Le travail d’équipe …

Le Ministre accorde beaucoup d’importance au dialogue et à la communication. Vendredi encore, il l’a fait savoir devant les syndicats. Par ailleurs, il  s’est engagé à poursuivre ensemble avec les syndicalistes, le chantier de réforme enclenchée pour soutenir et concrétiser la vision du Chef de l’Etat, de l’émergence de la RDC à l’horizon 2030. Pour y arriver, SE ISUMBISHO Mwapu a souligné que le travail d’équipe dans une approche participative, et inclusive est important pour notamment : la poursuite de séance de vulgarisation de la réforme dans les provinces, la mise en œuvre des directions des structures standards en province ;  la poursuite de suivi du cahier des charges déposé auprès du gouvernement, je vous informe que les portes du Ministère de la fonction publique vous sont grandement ouvertes pour ces échanges ; la poursuite et l’accélération des actions déjà validées par le Comité de Pilotage pour la Modernisation de l’Administration publique dont la présidence est assurée par son Excellence Monsieur le Premier Ministre, Chef du Gouvernement entre autres l’organisation du concours pour les directions standards dont la sélection a été déjà effectuée.

« Nous allons bientôt afficher la liste des candidats retenus pour le test écrit.

Comme je l’ai dit en introduction, je voulu en ce jour vous rencontrer, vous écouter sans entrer dans les détails et vous rassurez de l’importance que j’accorde au dialogue franc et objectif avec les partenaires sociaux que vous êtes pour le maintien d’un climat social serein au sein de l’Administration Publique. En développement ont dit, « ce que vous faites pour moi sans moi, est contre moi ». Cela veut dire que c’est ensemble nous poursuivrons le chantier en cours et nous démarrerons le chantier nouveau », a-t-il argué.  

                                    

 La réaction de l’INAP

Président National de l’Intersyndical de l’Administration Publique, Fidèle KIYANGI Matangila a profité de cette opportunité pour présenter et brosser succinctement ce qu’il a qualifié de carte postale de l’INAP. A l’en croire, après la mise sur pied de l’INAP, il est apparu ultime et extrêmement nécessaire de se retrouver autour de la table de négociation pour l’examen du cahier de charges des Agents et Fonctionnaires de l’Etat soumis en date du 22 Mai 2014 au gouvernement. ‘’Sans tarder et avec une volonté politique clairement exprimée, le Premier Ministre a instruit le Ministre de la Fonction Publique de convoquer la Commission Paritaire Gouvernement-INAP dont les travaux se sont tenus du 28 mars au 22 Avril 2015 et la cérémonie officielle de clôture est intervenue le 6 juillet 2015’’, a dit Fidèle Kiyangi. Parlant de l’Etat d’avancement ou l’exécution des résolutions et recommandations consignées dans le protocole d’accord signé entre le Gouvernement et le Banc Syndical, Kiyangi a été clair dans ses propos : « Nous tenons à relever que depuis bientôt trois mois,… tout est au frigo et le Comité Permanent mis en place pour assurer la pérennité des travaux d’exécution graduelle desdites résolutions n’a jamais fonctionné ». Il a appelé SE Pascal ISUMBISHO à s’investir à fond pour la matérialisation de ce protocole d’accord. Lors des échanges entre le Ministre et les syndicalistes, des propositions de taille ont été faites, et Celui qui est désormais aux commandes du Ministère de la Fonction Publique, a promis d’user de tous son pouvoir pour trouver des solutions aux différentes préoccupations des Agents et fonctionnaires de l’Etat.

Il y a lieu de noter que depuis 1960, aucun Professeur d’Université n’a dirigé le Ministère de la Fonction publique en RDC, Pascal ISUMBISHO en est le premier.

Le même vendredi, le Ministre a également échangé avec les bailleurs de fonds, c’était une prise de contact et un état des lieux des avancés de la Reforme de l’Administration Publique.

Aucun commentaire

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACTEZ NOUS ICI

Croisement du Boulvard du palais de la Nation et du Boulvard de l'office des routes, Gombe/Kinshasa. email : info@fonctionpublique.gouv.cd

Envoi en cours...

©2017 U-Entreprise all reserve and privacy politic theme from fonction publique drc

Se connecter

Oubli de mot de passe ?