Administration publique : Son Excellence Pascal ISUMBISHO communique avec les Secrétaires généraux !

Les prises de contact poursuivent à la Fonction Publique. Après les syndicalistes, le Ministre de la Fonction Publique, Pascal ISUMBISHO MWAPU a communié avec les Secrétaires Généraux de l’Administration Publique. En invitant les SG, l’intention du Ministre est de les convier à un échange franc et convivial. Devant ceux qui gèrent l’Administration au quotidien, le Ministre de la Fonction Publique a remercié le Chef de l’Etat pour lui avoir nommé, ainsi que le Premier Ministre pour son soutien.

Très rapidement, il a brossé sa vision de l’Administration Publique actuellement, et a dit vouloir écouter toutes les parties prenantes question d’améliorer tout ce qui ne marche pas. En tant qu’enseignant, il a dit connaitre parfaitement les difficultés qu’endurent la plupart des Agents et Fonctionnaires de l’Etat que ça soit sur le plan de traitement que sur les conditions de travail. ‘’Je connais par ailleurs la modicité du budget global de l’Etat dans lequel, malgré tout, les rémunérations des agents publics avoisinent 40%’’, a-t-il révélé. Fort de cette observation, le Ministre a invité les Secrétaires Généraux à mettre toutes les intelligences ensembles pour rechercher comment cette enveloppe salariale peut être équitablement mieux repartie à tous les Agents, particulièrement aux moins rémunérés. Par ailleurs, il y a lieu de souligner que l’état des lieux de l’Administration Congolaise décèle plusieurs faiblesses d’ordre conjoncturel et structurel que les SG savent parfaitement très bien.

Lors de son allocution, le Ministre a révélé un aspect important, celui lié à l’application rigoureuse et systématique des textes légaux et réglementaires qui régissent l’Administration Publique et, plus particulièrement le statut. En ce qui concerne la réforme de l’Administration Publique, Pascal ISUMBISHO dit comprendre, après lecture de quelques documents et échanges à la fois avec la hiérarchie et certains collaborateurs, que la réforme est voulue par le Gouvernement de la République comme une réponse ou une approche de solutions pour répondre aux faiblesses et aux obstacles qui empêchent l’Administration Congolaise à remplir efficacement ses missions régaliennes. La même réforme vise à faire de l’Administration Congolaise, cet instrument indispensable entre les mains de l’Exécutif pour mener le pays à son développement et à son émergence à l’horizon 2030 comme lui définit par le Chef de l’Etat. ‘’Or, nous le reconnaissons tous, depuis trois ou quatre décennies au moins, notre Administration publique est devenue inefficace et ne répond plus ou peu à ses missions vis-à-vis de ces usagers.

L’Administration Publique est devenue la risée de tous, elle a perdu toute confiance et toute dignité’’, a-t-il insisté. Il reste convaincu que sans réforme, « telle qu’exprimée dans les différents axes de feuille de mission. Quelles alternatives, les chefs de l’Administration que vous êtes, pouvez-vous proposer à sa place ? Quel héritage, vous qui avez servi cette administration durant toute votre vie, allez-vous léguer à la génération à venir ? A quel niveau, vous et nous, situons notre fierté d’hommes et d’intellectuels ? ». Après cette petite histoire, le Ministre a appelé les secrétaires généraux à soutenir la réforme en cours.

La mise en place des structures standards

Il n’est un secret pour personne que les Agents et Fonctionnaires de l’Etat ne veulent pas de la mise en place des structures standards. Le Ministre de la Fonction Publique, Pascal ISUMBISHO a voulu comprendre les idées qui motivent le boycott. ‘’Face aux événements des dernières semaines consécutives à l’annonce de la mise en place des structures standards dans l’administration, le Chef du Gouvernement et moi-même, voudrions comprendre les raisons profondes de ces manifestations’’, a-t-il dit. Par la suite, il a voulu comprendre si le Ministère de la Fonction Publique a-t-il commis des fautes. N’a-t-il pas suffisamment associé et informé les Secrétaires généraux de l’élaboration, de la validation et de la mise en place de ces structures ? Les SG ont-ils joué franc jeu en tant que courroie de transmission entre le Ministère de la Fonction Publique et les Agents ? Les SG ont-ils une réelle maîtrise de leurs Agents et des syndicats au sein de leurs Administrations ? Les syndicats, pour leur part, dénoncent certains Secrétaires Généraux parmi vous, comme ayant été à la base de la désinformation et de l’intoxication des Agents. Puissions-nous répondre à toutes ces questions ?, a-t-il interrogé. Il faut dire que malgré le départ de KIBALA, la réforme de l’administration publique doit se poursuivre et le Ministre actuel est déjà dans le bain car il prend des dispositions pour terminer tous les travaux en cours. Voilà pourquoi il a profité de l’occasion pour demander à Madame le Secrétaire Général de l’ESU de prendre toutes les dispositions nécessaires pour le déménagement de son personnel afin de permettre la poursuite des travaux de réhabilitation du bâtiment administratif de la Fonction Publique. Devant les SG, le Ministre a été clair dans ses propos : « j’ai besoin de votre soutien et accompagnement. Je prendrai soin d’évaluer chacun de vous, dans son secteur, sur son implication personnelle dans la mise en œuvre de la réforme ». Il a invité les SG à faire preuve de responsabilité et des compétences dans l’exercice de leurs fonctions afin que les fonctions de « SG » soient synonymes de dignité. Conscient que l’union fait la force, SE Pascal ISUMBISHO a souligné que les portes de son cabinet resteront grandement ouvertes. Il a également exhorté ses hautes sur le rapprochement entre les secrétariats généraux et les cabinets. A l’en croire, pour réussir, il faut faire une analyse profonde de la situation et proposé des pistes de solutions. En gros SE Pascal ISUMBISHO, tout étant convaincu qu’ils sont tous entendus aux résultats, « nous n’avons plus de temps à perdre, croyez en moi ».

La réplique des SG

Après avoir attendu attentivement le Patron de la Fonction Publique, les Secrétaires Généraux ont rapidement réagit. De prime à bord, ils ont signifié que personne d’entre eux n’est contre la réforme. Chacun d’eux a exposé les différentes préoccupations qui rongent l’Administration Congolaise. Ils ont palé des nouvelles unités, de la situation sociale et professionnelle des Secrétaires Généraux, de la suspension de certains d’entres eux, etc. Par ailleurs, ils rassurent au Ministre leur franche collaboration. ‘’Excellence, quelque soit le problème, nous devons trouver des solutions et surtout réussir ensemble’’, a dit l’un d’eux.

‘’Cette rencontre s’imposait, nous avons un nouveau Ministre de la Fonction Publique, et comme vous le savez, c’est la Fonction Publique qui gère sur le plan technique et administratif les différentes administrations que nous animons. Il était important d’échanger. Même s’il ne nous avait pas appelé, on aurait sollicité cette rencontre parce qu’il était important que nous venions auprès du Nouveau Ministre pour voir quelle est sa propre approche par rapport au grand problème du Ministère de la Fonction Publique. C’est sûr qu’il ne va pas en inventé des nouveaux, parce qu’il y a une feuille de route du Gouvernement qui est connu, mais chacun à sa touche personnelle, sa propre appréciation de priorité’’, a dit Madame Inzun Okomba, Secrétaire Général à l’emploi et à la Prévoyance sociale. Et de poursuivre que « nous avions besoin d’attendre de sa bouche quels sont les problèmes qu’ils souhaitent nous intéressé dans le cheminement parce qu’il a dit, il a besoin de la collaboration des Secrétaires Généraux pour mener à bien la réforme qui est en cours. Nous avons été assez sécurisés en l’entendant parler d’un respect rigoureux et systématique des textes légaux ».

Il y a lieu de retenir qu’il y a un doute en ce qui concerne la réforme, et profitant de cette occasion le Ministre a sensibilisé tous les SG et a plaidé pour un travail d’équipe. ‘’Si on ne réforme pas, les problèmes mis à l’évidence vont demeurer et vous connaissez les conséquences. Nous pouvons nous rassurer du soutient du Premier Ministre lorsqu’on est bloqué, nous irons vers lui pour plaider notre cause’’, a dit le Patron des Ressources Humaines de la République Démocratique du Congo. Pour lui, l’Administration Publique est la colonne vertébrale.

1 commentaire
  1. luvango kabuo 2 années ago

    c’est vraiment important la reforme!

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACTEZ NOUS ICI

Croisement du Boulvard du palais de la Nation et du Boulvard de l'office des routes, Gombe/Kinshasa. email : info@fonctionpublique.gouv.cd

Envoi en cours...

©2017 U-Entreprise all reserve and privacy politic theme from fonction publique drc

Se connecter

Oubli de mot de passe ?