Réforme et modernisation de l’administration publique : les journées portes ouvertes organisées pour une meilleure compréhension

Le Ministère de la fonction publique et ses partenaires organisent des journées portes ouvertes à l’Ecole Nationale d’Administration. Ouvert depuis lundi dernier, elles vont se clôturer le jeudi prochain. Pour la journée d’hier, mardi 9 février 2016, le Ministre de la Fonction Publique, le Professeur Pascal Isumbisho Mwapu accompagné de partenaires ont tenu à expliquer les motivations de ces activités.

Il faut souligner que l’objectif poursuivis par ces journées est de permettre aux usagers de mieux comprendre et bien cerner la réforme et la modernisation de l’administration publique. Des interviews, débats, visites guidées ont été organisés pour ce faire. Dans son mot, le Ministre de la fonction publique qui parlé de la formation a fait savoir que la finalité de l’ENA c’est former la relève tout en assurant la formation continue pour ceux qui sont déjà dans la carrière.

« Pour que les ainés cèdent la place aux jeunes après les avoir encadré, il faut qu’il parte à la retraite. Et pour mieux partir à la retraite, il faut le moyen, hors l’Etat n’a pas le moyen, c’est ça l’idée de la création de la caisse de retraire. C’est-à-dire, l’agent pendant sa carrière cotise pour sa retraite et au début nous allons vivre une situation que nous appelons la solidarité entre les générations. En faite, les ainés vont partir à la retraite aujourd’hui, mais ce sont les jeunes qui vont cotiser pour eux. Il y a aussi le système intégré de la gestion des ressources humaines et de la rémunération, maitrise des effectifs pour mieux gérer la carrière de l’Etat. Aujourd’hui, il n’y a personne qui est contre la réforme, même les ainés soutiennent la réforme ». Abordant la question des conflits de génération dans l’Administration Publique congolaise, le Ministre de la Fonction Publique a déclaré qu’en dehors de la réforme, il n’y a aucun avenir pour l’administration publique de la RDC. « En faite les jeunes ne viennent pas chasser les vieux, les jeunes viendront en appuie à ce que les vieux font déjà. Nous allons nous battre pour permettre aux ainés d’aller à la retraite dans des bonnes conditions, c’est d’ailleurs ça le bienfondé de la caisse nationale de retraite car nous allons passer du système octroyé au système contributif.  C’est à ce moment-là qu’ils pourront laisser la place aux jeunes. Dans la vie qu’on le veuille ou non les jeunes remplaceront toujours les vieux, c’est la loi de la nature. Les ainés vont préparer progressivement les jeunes pour que ces derniers soient capables d’assumer les nouvelles tâches », a-t-il noté. 

Les bailleurs s’expriment…

Saïdou Diop de la banque mondiale a expliqué la motivation de son institution en ce qui concerne le financement des différents projets. Il faut dire de prime à bord que la banque mondiale a pour mission d’œuvrer pour la réduction de la pauvreté dans le monde et assurer un développement équitable. Mais, argue-t-il, cela passe par la mise en place des institutions fortes et des administrations efficaces pour pouvoir les objectifs de développement des différents Etats. « Et, en ce qui concerne la RDC, en tant que partenaire technique et financier, nous sommes engagés auprès des autorités congolaises pour les accompagner et de manière plus spécifique dans le cadre de l’administration publique, un certain nombre de réforme a été initié par les autorités. Donc nous sommes engagés à les appuyer sous différentes formes d’instruments. Nous soutenons aussi avec un appui financier conséquent pour aider le gouvernement à matérialiser ses objectifs dans la mise en œuvre de la réforme de l’administration publique ».

Jusqu’où compte aller la banque mondiale dans cet appuie ?

« La banque mondiale est un partenaire du gouvernement alors tant que ce partenariat existe avec la RDC, je pense qu’il n’y aura pas des limites surtout tant que nous n’aurons pas aidé la République à pouvoir atteindre ses objectifs de développement, mais également de modernisation de l’administration publique », a-t-il répondu. 

Les éclaircissements du SG

Le secrétaire général à la fonction publique chargé de personnel actif, Christian-Fernand Tudienu Magenga a apporté quelques éclaircissements en ce qui concerne les différents axes de la réforme de l’administration publique. « La réforme impulsée par le gouvernement est une action salutaire pour l’administration publique. Réformer c’est transformer pour mieux administrer, c’est le levier sur lequel le gouvernement actionne son programme de développement pour le pays. L’administration est appelée à jouer trois principaux rôles à savoir : le rôle normatif, le rôle d’impulsion et le rôle d’intervention. C’est-à-dire que lorsque l’administration est faible, elle ne peut pas assumer tous ces rôles et elle ne peut pas être efficace pour l’action du gouvernement. La réforme vient rassurer les fonctionnaires qui sont appelés à passer la main au plus jeunes et aussi rassurer les jeunes que dans l’administration il y a aussi un avenir », a-t-il commenté. Et de poursuivre que les jeunes cadres des universités préférés les privés, mais, avec l’Ecole Nationale d’Administration, la donne a changé. Il y a désormais un peu d’espoir. Avec le programme des jeunes professionnels, le gouvernement a donné un coup de grâce à la jeunesse.

Pourquoi investir dans la jeunesse seulement ?

« La jeunesse c’est l’avenir de demain. Si on ne prépare pas le lendemain, je crois qu’on va se planter un jour. Préparer la relève est plus qu’un devoir, je dirai même une obligation de la part du gouvernement parce que c’est une manière de rassurer le bien-être des usagers et de la population », a dit Christian Fernand Tudienu Magenga.

IMG_9962 IMG_9959 IMG_9956 IMG_9953 IMG_9937 IMG_9924 IMG_9848

Kevin Inana       

1 commentaire
  1. Pascal Shabani 2 années ago

    personnelement j’appuie les initiative du Gouvernement, estime que cette fois, le changement qu’on a toujoutrs attendu viendra sans obstruction. bon travail et courage au Gouvernement.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACTEZ NOUS ICI

Croisement du Boulvard du palais de la Nation et du Boulvard de l'office des routes, Gombe/Kinshasa. email : info@fonctionpublique.gouv.cd

Envoi en cours...

©2017 U-Entreprise all reserve and privacy politic theme from fonction publique drc

Se connecter

Oubli de mot de passe ?