Le Gouvernement déterminé à lancer la CNSSAP, Caisse Nationale de sécurité Sociale des Agents publics, d’ici décembre 2016

Le Forum International de Haut niveau sur la réforme et la modernisation des systèmes de sécurité sociale en Afrique s’est ouvert le jeudi 25 août 2016 au Kimpiski Fleuve Congo Hôtel dans la Commune de la Gombe. C’est Son Excellence Monsieur Willy MAKIASHI, Vice-premier Ministre, Ministre de l’Emploi, Travail et de la Prévoyance Sociale qui, au nom du Premier Ministre, a prononcé le discours d’ouverture solennelle  des assises dudit Forum.

Plusieurs autorités et personnalités de marque ont pris part à la cérémonie d’ouverture parmi lesquelles les honorables sénateurs et députés, les membres du Gouvernement, les Gouverneurs de Province et les ambassadeurs des pays amis. Il a également été noté la présence des invités de haut rang venus des pays africains avec en tête de file leurs excellences  messieurs les Ministres en charge de la Fonction Publique du Burundi et du Congo Brazzaville, Madame la Ministre honoraire de la Fonction publique du Burundi et le Directeur du Centre Africain de Recherche Administratives pour le Développement, CAFRAD en sigle et le Directeur des Opérations de la Banque Mondiale.

Dans la catégorie des experts et consultant quelques directeurs généraux (DG) des Caisses de sécurité sociales en Afrique ont personnellement répondu à l’invitation du Gouvernement congolais à savoir ceux de la CMR au Maroc, la CRT au Togo, la CGRAE de la Côte d’ivoire et l’INSS en RD. Congo, lesquels ont contribué activement à travers leurs interventions aux 2 journées prévues pour les assises du Forum de Kinshasa.

Le Forum International de Kinshasa était organisé par le Ministère de la Fonction Publique de la RD. Congo, responsable de la mise en œuvre de la stratégie gouvernementale  de la Réforme et de la modernisation de l’Administration Publique.

Son Excellence Monsieur  le Ministre de la Fonction Publique, le Professeur Pascal ISUMBISHO à préciser les attentes  du Gouvernement dans son mot de bienvenue   aux invités de marque et  aux experts venus de quatre coins du monde.

En effet, tenant compte des tenants et aboutissants de la Réforme de la sécurité sociale des agents publics en RD. Congo, le Gouvernement a choisi de s’appuyer sur les pays disposant d’une expérience plus ou moins longue en matière de gestion des régimes de sécurité sociale et des organismes de gestion y relatif, dans le but d’anticiper l’environnement des risques auxquels la Caisse des agents publics, la CNSSAP, sera probablement exposé, mais également pour mettre en place et ressortir des stratégies envisageables pour leur mitigation.

A entendre la détermination du Patron des Ressources Humaines du secteur public en RD. Congo il faut dire que très bientôt, les agents et fonctionnaires de l’Etat auront droit à une retraite honorable et digne des loyaux services rendus à la nation pendant leurs carrières.

En effet, comme l’a martelé Son Excellence Monsieur Ministre de la Fonction Publique, l’objectif du Gouvernement est de lancer les activités de la Caisse dénommée CNSSAP créée par le Décret 15/031 pris par le Premier Ministre le 14 décembre 2015. Le processus de mise en place étant suffisamment avancé,  Le Patron de la Fonction publique a projeté le démarrage de ses activités au mois de décembre 2016, ce qui devrait permettre de prévoir les premiers versements des pensions  dans le cours du premier trimestre de l’année 2017.

Un plan de mise à la retraite est en cours de finalisation par les services du Ministère de la Fonction Publique, au vu de l’urgente nécessité de libérer des postes dont la vacance permettra de renouer avec l’avancement en grade et le recrutement des jeunes universitaires, tel que le prévoit le programme de rajeunissement de l’administration attendu par le Gouvernement. «Dans le cas contraire, nous n’aurons jamais un Etat efficace et l’histoire ne nous le pardonnera pas»,  a reconnu Son Excellence Monsieur le Ministre.

Dans son mot, le Professeur Pascal I ISUMBISHO reconnait que la RDC est en retard par rapport aux pays africains invités à contribuer aux travaux du Forum. Cette rencontre de haut niveau était, pour le moins qu’on puisse dire, une opportunité pour les parties prenantes à la Réforme en cours en RD. Congo de prendre conscience de ce retard.

Dans les termes propre choisis par le premier acteur de la mise en œuvre de cette réforme, les citoyens congolais dans la salle auront retenu que «Ceux qui nous ont précédé ont connu des difficultés, peut-être pour mettre en place une caisse de retraite, certains ont pris 5 ans, 10 ans, 20 ans ; mais nous, nous pouvons le faire en une année en évitant les erreurs qu’ils ont commises»

S’adressant particulièrement  à la mosaïque d’experts réunis dans l’auditorium du Kimpiski hôtel et circonscrivant la finalité de l’organisation d’un forum voulu à la fois international et de haut niveau,  consacré aux systèmes de sécurité sociale en Afrique, avec un accent particulier sur les éléments de contextualisation cadrant avec les réalités de la RD. Congo, le professeur a usé de son art pointu en littérature pour relater ce qui suit :

« Vous avez compris, mesdames et messieurs, le chantier naval est enfin prêt. Il serait trop risqué de mettre la flotte à la mer sans interroger les plus anciens et les sages navigateurs sur les risques de haute mer. C’est ce que le Gouvernement congolais a décidé de faire en invitant les amis à ce forum. Toutefois, n’oublions pas qu’une réforme comme celle-ci demande et exige du courage et même de l’altruisme ».

Son excellence n’a pas omis dans son allocution de décrire la vision du Chef de l’Etat, Son Excellence Monsieur Joseph KABILA et la volonté politique du Gouvernement à travers l’action du Chef du Gouvernement  comme un grand atout pour la réforme en cours. Ce qui est mieux rendu avec ses propres mots

 «Pour ma part, j’insiste sur le fait que la promulgation de la loi relative au nouveau statut des agents de carrière des services publics de l’Etat constitue l’acte le plus important que le Chef de l’Etat a posé pour notre administration publique. Tenez ! Après 35 ans, cette loi apporte d’importantes innovations qui vont de l’âge de départ à la retraite qui passe de 55 à 65 ans avec la durée de travail qui passe de 30 à 35 ans jusqu’au régime global qui devient contributif en lieu et place du système octroyé en passant par exemple par l’importance accordée au dialogue social, en consacrant le pluralisme syndical », a salué l’orateur.

Son Excellence Monsieur le Ministre de la Fonction publique a réservé un espace de son mot de circonstance pour remercier les partenaires au développement de la République Démocratique  du Congo, singulièrement la Banque Mondiale pour l’appui qu’ils apportent au Gouvernement dans la mise en œuvre des activités de la Réforme de l’Administration Publique.

(Cliquez ci-dessous Pour télécharger les présentations des différents Expert durant ce Forum )


  1. Presentation Jean Marie Chrysostome LOUBASSOU
  2. Présentation ABDRAHAMANE TIEMOKO- DG CGRAE
  3. Présentation Agnès MWAD NAWEJ KATANG -DG INSS
  4. Présentation Bangnoding KOUSSAGUE TOGO – DG CRT
  5. Présentation Dr ANATOLE MANGALA
  6. Présentation Expert Antoine Delarue
  7. Présentation Expert Jurgen MEIERKORD GIZ
  8. Présentation Expert Yacouba OUEDRAOGO
  9. Présentation GIZ_forum international
  10. Présentation M ZAKI Pilotage actuariel CMR 
  11. Présentation M. EL ALAOUI  EL ABDELAOUI – DG CMR MAROC
  12. Présentation Me Dominique KASONGO Dircab MFP
  13. Présentation PASCAL PERROT
  14. Présentation S.E. Salomon BANAMUHERE
  15. Présentation Dr  PASCAL PERROT
  16. Présentation  M LOUTFI Expert CMR Maroc
  17. Présentation  BURUNDI- Annonciata Sendazirasa
4 commentaires
  1. André Mupenda 1 année ago

    Je félicite le gouvernement, et le ministre de la fonction publique en particulier, pour cet engagement que nous pensons ne pourra plus connaitre des réculs et qui produira des effets tel que prévu au bénéfice réel du contribuable qui est l’agent de l’Etat et non seulement aux gestionnaires des institutions.
    Pendant qu’on prépare les sortants(retraités par milliers), on ne voit pas des signes significatifs pour préparer les remplaçants(sauf les 100 jeunes de l’ENA par an…

  2. Den KANKU NGALAMULUME 11 mois ago

    Bonjour cher Autorité

    Mr Den Kanku
    Gradué en Gestion Financiere en chômage depuis 6 ans.
    je desire integré à L’ENA pour les concours à venir
    comment faire?

  3. KASONGO DIEUDONNE 11 mois ago

    felicitation au min je suis fonctionnaire cmment je peut beneficié le post au structure standard

  4. NORBERT SHAMAMBA 11 mois ago

    Nous attendons la suite des candidats retenus après le test écrit deuxième phase après la liste des chef de bureaux et chef des divisions.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

CONTACTEZ NOUS ICI

Croisement du Boulvard du palais de la Nation et du Boulvard de l'office des routes, Gombe/Kinshasa. email : info@fonctionpublique.gouv.cd

Envoi en cours...

©2017 U-Entreprise all reserve and privacy politic theme from fonction publique drc

Se connecter

Oubli de mot de passe ?