+243 81 38 034 76 |+243 99 89 990 59 info@fonctionpublique.gouv.cd

NETTOYAGE ET FIABILISATION DU FICHIER DE RÉFÉRENCE DE L’ADMINISTRATION PUBLIQUE : UN PAS VERS LA MAÎTRISE DES EFFECTIFS

par | Mai 4, 2020 | Administration | 23 commentaires

La Fonction Publique bientôt dotée d’un fichier propre. Yollande EBONGO BOSONGO est plus que déterminée à atteindre cet objectif. Au cours d’un échange avec le Directeur Base des Données Numériques et Recensement de la Fonction Publique, le Ministre de tutelle a donné son quitus pour l’organisation d’un atelier résidentiel qui va se charger de la question.

Zéro fictif, zéro dissimulé ainsi qu’une statistique de tous les Agents de l’Etat éligibles à la retraite de 2018 à 2023, voilà ce à quoi, les panélistes devront s’atteler pour doter le Congo d’un fichier fiable. Selon Jean-Baptiste NDEFU, Directeur de Base des Données et du Recensement, le travail consistera à confronter le fichier issu des listes déclaratives avec d’autres fichiers notamment celui du recensement produit par la CMRAP, « Cellule de la Mise en Œuvre de la Réforme de l’Administration Publique », et de la paie.

Les résultats attendus de cet atelier sont :

  • La liste des agents certifiés réguliers ;
  • La liste des agents nécessitant une complétion d’information ;
  • La liste des agents déclarés et régularisés dans les arrêtés de 2018 et 2019 ;
  • La liste des agents litigieux après examen et certification des champs prioritaires sensibles (Matricules, Grade, Fonction, Références des actes, etc) ;
  • La liste des agents présumés inconnus des services se trouvant dans le fichier de recensement ;
  • La liste des agents certifiés réguliers et payés au 1er trimestre 2020 ;
  • La liste des agents certifiés réguliers mais non payés au 1er trimestre 2020 ;
  • La liste des agents présumés inconnus des services mais payés au 1er trimestre 2020.

Cette grande première sous le leadership de Madame Yollande EBONGO BOSONGO poursuit le directeur de Base des données et du Recensement de la Fonction Publique, permettra de redorer l’image longtemps ternie de l’Administration Publique congolaise par la maitrise des effectifs ainsi que la masse salariale. Il s’en suivra la deuxième phase de l’identification des agents de l’Etat émargeant du budget annexe, étant donné qu’ils sont tous pris en charge par le trésor public.

Somme toute, ce travail se fera pendant 21 jours à l’issue desquels le Ministre de la Fonction Publique recevra les livrables y afférents en vue d’en faire un rapport exhaustif au Gouvernement de la République.      

Share This